France Moyen-Orient :  The french middle east business resource

Espace abonnés

Lettre d'information

Recherche

Version Français Version Anglaise

Actualités

office de tourisme d'abou dhabi

Médias/NTIC/Marketing/Sports

Sociétés

Outils

Abou Dhabi § autres émirats

publié le 11 janvier 2006

présentation

Abu Dhabi

Il y a 40 ans, la ville d’Abu Dhabi fut édifiée par Zayed le Grand, père du souverain actuel. Elle fut constuite sur un bras de mer séparant la ville du continent, après qu’un groupe de bédouins y trouva une source d’eau. Dès leur arrivée à l’aéroport de Abu Dhabi, les voyageurs sont maintenant projetés dans une ville avec des routes à six voies bordées de bosquets fleuris et de palmiers, la ville la plus verte du Golfe.

Bâtie sur une île entourée des eaux turquoise du Golfe, Abu Dhabi représente un modèle vivant de contrastes avec ses villas blanches impeccables, ses bureaux de verre bleu, ses pelouses soignées, et sa frange de sable et mer.

Deux magnifiques corniches encadrent la ville, tandis qu’une digue protectrice avec ses restaurants, ses musées, sont un endroit idéal pour admirer la vue sur les gratte-ciel d’un mini Manhattan. Cependant et en dépit du modernisme des ambassades et consulats, des bureaux des ministères, et des nombreux grands immeubles résidentiels, la ville rappelle son héritage culturel avec le village traditionnel, le centre d’artisanat des femmes, le chantier de construction des dhows et le nouveau musée d’histoire sur la digue.

Le bâtiment qui marie le mieux l’ancien et le moderne est sans doute le palais Al Hlan, le plus vieux bâtiment d’Abu Dhabi d’après les archives, et construit à l’emplacement du rempart original d’où la ville tient son nom. Cette construction, qui évoque un fort, est maintenant entourée d’un réseau de rues et de bâtiments modernes, sans avoir perdu pour autant sa prééminence au coeur du développement urbain.

Mais Abu Dhabi est plus qu’une simple capitale - avec la plupart des hôtels situés en bord de mer, les sports et activités de loisirs possibles sont innombrables, allant des croisières sur les îles désertes, à la plongée sous-marine, au golf, tennis, squash , paravoile, et équitation.

Quelques curiosités valent le coup d’oeil : la fontaine d’Abu Dhabi pour sa forme de volcan , la corniche, pour son point de vue sur le palais présidentiel, le vieux souk dont les étals débordent de matériel électronique dernier cri et le port des Dhows, pour ses embarcations de bois colorées proposant des mini-croisières.

Au sud ouest de la ville, l’oasis de Liwa est la plus grande oasis de la péninsule Arabique et une visite offre l’occasion de voir la verdure du désert, aussi bien que de pratiquer le ski sur sable, la visite des camps de bédouins et le dîner sous les étoile

Pour avoir une petite idée de la couleur locale, allez vous promener du côté du dock des dhows et du marché aux poissons, au nord-est de la ville. Il y règne une certaine animation, même si elle n’a rien à voir avec celle du front de mer de Dubai. Mais il y a une belle vue sur la ville et un excellent restaurant de poissons. Le vieux souk, sur le front de mer nord de la ville, abrite un petit marché de l’or et quantité de vendeurs d’articles pour la maison. Mais il est prévu de le remplacer par un marché moderne.

Al Ain

la seconde ville de l’émirat d’Abu Dhabi, Al Ain s’étend sur une bande de terre de 148 kilomètres, au pied du mont Ajar, à la frontière d’Oman. Jardin des Emirats Arabes Unis, plus de 10 000 hectares sont réservées aux parcs et jardins, ainsi qu’aux fermes, laiteries, plantations et au site du plus grand zoo de l’émirat.

Située en plein désert, dans l’oasis de Buraimi, c’est curieusement l’endroit des UAE qui accuse la plus longue présence sédentaire comme le démontre les fouilles archéologiques. La structure ronde (photo ci-haut) d’environ 100 mètres de diamètre est une tombe datant du 3ème millénaire avant JC (culture Umm An-Nar). Elle a été découverte et restaurée par des archéologues danois dans les années 1960.

Sur la route des caravanes, l’oasis s’est développé. Avant le boom du pétrole, il fallait 5 jours de voyage à dos de chameau depuis Abu Dhabi pour rejoindre Al Ain. Aujourd’hui, 2 heures de route suffisent.

Ici, le temps s’écoule doucement, lieu de naissance du président des Emirats Arabes Unis, Cheikh Zayed, avec des lieux de séjour tels que la station thermale d’Ain Al Fayda, et des complexes comme Hili Fun City, un parc d’attraction très apprécié par les locaux et les visiteurs.

Le musée et le vieux fort offrent un coup d’oeil fascinant sur le passé lointain et sur les traditions de la région, tandis qu’il est possible de se rendre compte par soi même dans la fouille archéologique voisine de Hill Gardens et la vallée des Fossiles. La couleur locale, les bruits et les odeurs se rencontrent au marché aux chameaux, incontournable pour les photographes.

Surplombant Al Ain, le Jebel Hafit est un autre haut lieu, particulièrement recommandé pour les photos ;on l’atteint à présent facilement par une route sinueuse à travers la montagne, pendant que d’autres préfèreront les plantations de Buraimi en bordure de la frontière omanaise, les wadis (vallées) et chutes d’eau des montagnes environnantes, sans oublier les dunes rougeoyantes et silencieuses du désert.

Al Ain se situe à deux heures de voiture à l’est d’Abu Dhabi par une autoroute à trois voies. Bus et services de taxis assurent la navette. La ville est également reliée à Dubai, à peu près à la même distance, par des services de taxi.

Sharjah

Nommée " Ville arabe de la culture " en 1998, cette ville musée a trouvé un nouveau souffle.

Le centre historique de la ville présente un portrait vivant de la vie au début du XXe siècle avec des forts, palais, maisons et cours rénovés qui abritent maintenant des musées fascinants tels que le Bait Al Naboodah consacré au patrimoine culturel, la collection islamique, le fort Al Hisn, le souk Al Arsah, ainsi qu’un centre artistique et un musée. Sharjah se découvre et se vit en s’enfonçant dans les ruelles d’Al-Borj Road pour fureter dans ses marchés d’étal en étal. Empruntez la route de la Corniche (la route du quai) en direction du centre ville. Certains quartiers dans le style ancien ont été reconstruits en intégrant des vestiges de la substance architecturale d’origine. Le plus grand est le "Heritage Area" (Quartier du Patrimoine), un autre le "Art Area", dominé par le Musée des Arts, un bâtiment compact avec des créneaux et des tours à vent, utilisées ici comme élément décoratif.

Sa crique fait jaillir le troisième plus haut jet d’eau du monde après Genève et Djedda. Et dans le centre historique, s’élève la mosquée du roi Fayçal, la plus vaste des sept Emirats, ainsi que le monument de l’Unité, symbolisant la fusion politique des mêmes Emirats en fédération.

Pourtant, Sharjah n’a pas que des musées à offrir : Admirablement situé dans le lagon, l’émirat possède de superbes plages ainsi qu’une crique où felouques et bateaux de pêche viennent encore mouiller. Dans la ville, le shopping est aussi un régal pour le touriste qui découvrira le Souk Bleu et ses arcades, décoré dans le style islamique avec des pavés de céramique colorés, le dôme doré du souk Al Majarrah, les affaires tentantes du Centre de l’Or et pléthore d’autres quartiers commerçants tels que le bazar iranien, le souk des plantes et des pots, le vieux souk et le marché central.

Que ce soit les jardins et les corniches bordées d’arbres, le nouveau campus universitaire, magnifique, l’architecture imposante du Square culturel ou une paisible croisière sur les eaux limpides du lagon, il y en a pour tous les goûts à Sharjah.

Ras al-Khaimah

Le plus septentrional des ÉAU, Ras al-Khaimah est aussi l’une des plus belles régions du pays. Bien irrigué, il offre des paysages verdoyants entourés par la mer, le désert et la montagne. La calme ville de Ras al-Khaimah accueille volontiers les touristes sans pour autant s’incliner devant eux. Parmi ses charmes figurent l’intérêt de son musée, l’ambiance de sa vieille ville, de son souk et de son port de pêche et l’attrait de ses courses de chameaux, les plus belles du pays. Il existe plusieurs sites archéologiques intéressants à proximité de la ville, dont le palais de la reine de Saba à Shimal, à 5 km au nord.

Ras al-Khaimah se situe à une centaine de kilomètres au nord-est de Dubai. Un service de taxis assure la liaison.

Adresses utiles en France  :


Ambassade des ÉMIRATS ARABES UNIS
2, boulevard de la Tour Maubourg
75007 Paris
Tél. : 01 44 34 02 00
Fax : 01 47 55 61 04
ambassade.emirats@wanadoo.fr
www.amb-emirats.fr


Consulat des ÉMIRATS ARABES UNIS
1, rue Desgenettes
75007 Paris
Tél : 01 44 34 02 14
Fax : 01 47 55 61 04
ambassade.emirats@wanadoo.fr


ADTA c/o INTERFACE TOURISM
11 bis rue Blanche – 75009 PARIS
Tel : + 00 33 (0)1 53 25 03 52
Fax : + 00 33 (0)1 53 25 11 12
Email : abudhabi@interfacetourism.com
Website : www.visitabudhabi.com


ministères des affaires étrangères
la mission économique
Ambassade de France
La maison des Français de l’étranger

Entreprises

Emplois

L’agenda

Annonceurs - Nos partenaires - Mentions légales - Qui sommes nous ? - Nous contacter
© 2005-2008 - Dubaifrance.com - tous droits réservés