France Moyen-Orient :  The french middle east business resource

Espace abonnés

Lettre d'information

Recherche

Version Français Version Anglaise

Actualités

office de tourisme d'abou dhabi

Médias/NTIC/Marketing/Sports

Sociétés

Outils

Vous devez avoir accès à l'espace membres pour lire cet article
publié le 30 janvier 2011

Dossier : Paris Gallery, les vitrines du luxe au Moyen-Orient

[#L’enseigne de luxe Paris Gallery, un clin d’oeil au luxe français, est présente partout aux Émirats Arabes Unis, dans les centres commerciaux de Dubai ( Dubai Mall, Mall of The emirates, Ibn Batuta Mall, Mirdif City Center, Festival City) ou d’Abou Dhabi( Marina Mall). Propriétaire de la famille Abdulrahim Al Fahim, le groupe Al Fahim Holdings(AFH) compte aujourd’hui à son actif plus de 40 magasins de luxe sous l’enseigne Paris Gallery aux Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Qatar Bahrein et propose plus de 450 marques de luxes françaises et internationales dans le secteur des parfums, des bijoux et des montres, de la maroquinerie, des cosmétiques, des chaussures et autres accessoires.#]

JPEG - 10.9 ko
Ouverture en 1980 de la première boutique Parfums de Paris

En 1981, son fondateur Abdul Rahim Abdul Razzak Ali Al Fahim ouvre sa première enseigne "Parfums de Paris" avec seulement trois employés à Sharjah.

JPEG - 11.8 ko
Ouverture en 1990 du premier magasin Paris Gallery

Dix ans plus tard, le succès est au rendez vous et l’enseigne changera de nom pour devenir Paris Gallery les futurs magasins chic et luxe de Jeddah, Riyadh ou Dubai avec une large palette de produits de luxe qui va du parfum aux montres et bijoux, aux chaussures et sacs.

JPEG - 2.3 ko
Mohamed Al Fahim

Aujourd’hui le groupe Al Fahim Holdings dirigé par son fils Mr. Abdullah A.R Al Fahim président d’ Al Fahim Group et son petit-fils Mohammed Abdulrahim Al Fahim directeur général compte plus de 4000 employés. Le groupe émirati a développé
sa stratégie de distribution dans le secteur du luxe avec en gestion de franchise un portefeuille de marques Grand Public et marques de Luxe internationales au Moyen-Orient. Il est le franchiseur exclusif des marques comme Aigner, Etro, Salvatore Ferragamo, Burberry, Cartier, Ferrari, Roberto Cavalli, et Sergio Rossi.

Le groupe AFH s’est diversifié dans l’édition, le commerce et la distribution des produits de luxe. Ses filiales sont Sara Group, Gulf Beauty International, Al Fahim Fragrances, Al Fahim Watches & Jewelleries, Al Fahim Fashion & Accessories, Watch Gallery, Karisma, Le Marron Chocolatier, Paris Gallery, Day Spas, Comfort Zone.

Paris Gallery vient de renforcer son partenariat avec le créateur français de bijoux et de montres Christian Bernard . CB s’est affirmé depuis la fin des années 90 comme un partenaire incontournable de grandes marques de mode, souhaitant illustrer leur nom dans les métiers de la bijouterie-joaillerie et de l’horlogerie sous licence.La filiale Moyen-Orient du groupe va développer une ligne de bijoux Cacharel pour le compte de Paris Gallery dans ses grands magasins aux émirats.

Chaloub, Al Fahim, Al Tayer, Al Shaya les leaders du luxe au Moyen-Orient

Depuis une dizaine d’années, le Moyen-Orient est devenu un marché en or massif pour les marques de luxe, avec ses millionnaires. Selon Merrill Lynch , l’Arabie Saoudite compte plus de 80 000 millionnaires et les
Émirats Arabes Unis plus de 60 000 millionnaires. Dans la région le shopping est un sport national qui se pratique en famille ou entre amis dans de somptueux centres commerciaux où les boutiques côtoient des restaurants du monde entier, des aquariums à requins ( Dubai Mall) ou même une piste de ski couverte de 400 mètres de long(Mall of The Emirates).

Le Moyen-Orient constitue un vrai relais de croissance pour l’industrie du luxe français et Dubaï concentre 40 % du marché du luxe dans la région. Dans une étude mondiale de CB Richard Ellis sur le secteur, Dubai est juste derrière Londres mais devant Paris et New York.

Les gens du Golfe notamment les femmes disposent d’un pouvoir d’achat bien supérieur à celles des femmes en Europe. La consommation de produits de luxe est stimulée par la tradition du cadeau, importante dans l’islam. Tout comme celle de porter du parfum.
Côté vestimentaire, la nouvelle génération de consommateurs ( 50 % des Moyen-Orientaux ont moins de 20 ans) veulent des produits uniques et à gros logos mais dans le même temps souhaitent aussi respecter les valeurs traditionnelles de l’islam, pour preuve le boom de la mode islamique qui allie traditionelles abayas noires et grands noms de la mode.

Mais la crise a considérablement impacté le secteur notamment
les arts de la table, la joaillerie et les montres ont le plus souffert du ralentissement économique. Le prêt-à-porter, la maroquinerie et les parfums s’en tirent mieux. Selon un manager de Bain & Company après la croissance impressionnante du secteur entre 2005- 2008 où les taux avoisinaient les 30 %, le marché du luxe au Moyen-Orient a enregistré une croissance de 8 % en 2010 et prévoit un ralentissement de 4 à 5 % en 2011 doper essentiellement par la croissance de la grande distribution en Arabie Saoudite, Egypte, Syrie et Liban où le groupe Majid Al Futtaim compte ouvrir de nouveaux centres commerciaux. Le Qatar, pays organisateur de la coupe du monde football en 2022 pourrait être le nouvel eldorado du luxe.

Quelques chiffres

  • Le Dubai Duty Free a enregistré une hausse de 14 % en 2010 de ses ventes par rapport à 2009 avec un chiffre d’affaires de 1,27 milliards de dollars
  • L’ Arabie Saoudite, l’Iran et les Émirays Arabes Unis sont dans l’ordre les trois pays du moyen-orient les plus grand consommateurs de cosmétiques parfums et produits de luxe.
  • les pays du Golfe représentent un marché de plus de 3 milliards de dollars
  • La dépense moyenne en cosmétiques et parfums est de 334 dollars par personne dans les pays du Golfe
  • Le marché des cosmétiques Halal est estimé à plus de 560 millions de dollars au Moyen-Orient
  • Le secteur de la coiffure dans les états du Golfe est estimé à plus de 584 millions de dollars et pourrait attiendre en 2014 plus de 679 millions de dollars.

Le leader incontesté du luxe au Moyen-Orient, legroupe Chaloub dirigé par le franco-syrien Patrick Chalhoub est le plus gros distributeur de marques de prestige dans la région. Leur père distribuait déjà les marques Christofle et Baccara aux bédouins en 1955, les deux fils Anthony et Patrick sont à la tête d’un empire du luxe représentant plus de 300 marques( Dior, Ralph Lauren , Vuitton, Fendi, Chanel, Chopard, Givenchy, Fred, Chaumet...) avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliards d’euros en 2010. L’empire Chaloub compte 5 800 salariés et plus de 370 points de vente dans les centres commerciaux ou les aéroports de quatorze pays, de l’Egypte au sultanat d’Oman. En joint venture pour développer les magasins Sephora ou Saks Fifth Avenue dans la région, le groupe Chaloub développe aussi ses propres enseignes thématiques ; Faces( cosmétiques), Tanagra( Arts de la Table), Tagz( maroquinerie) et Scarpes( Chaussures).

Parmi les grandes familles commerçantes du Moyen-Orient, qui gère des marques. Outre les Chalhoub , il ya le groupe émirati Al Tayer( 18 magasins sous son enseigne Areej , partenariat avec Harvey Nichols et Missha) qui gère des marques comme Armani ou Gucci. La famille koweïtienne Al Shaya (Debenhams, Clinique, Starbucks, H & M, Estee Lauder, Foot Locker) possède 24 enseignes VAVaVoom dont 19 en Arabie Saoudite.


La rédaction
Toute reproduction est interdite

Voir aussi :

Entreprises

Emplois

L’agenda


Annonceurs - Nos partenaires - Mentions légales - Qui sommes nous ? - Nous contacter - Recrutement
© 2005-2008 - Dubaifrance.com - tous droits réservés