France Moyen-Orient :  The french middle east business resource

Espace abonnés

Lettre d'information

Recherche

Version Français Version Anglaise

Actualités

office de tourisme d'abou dhabi

Médias/NTIC/Marketing/Sports

Sociétés

Outils

publié le 9 octobre 2016

Maroc : prévision de croissance de 4% en 2017 selon Bank Al- Maghrib

La banque centrale marocaine « Bank Al-Maghrib » a ajusté à la fin du mois de septembre ses prévisions de croissance de l’économie marocaine qui serait désormais à 1,4% pour l’ensemble de l’année 2016 avec une croissance
du secteur non agricole de 2,9% et une contraction de 9% de la valeur ajoutée du secteur agricole. Pour 2017, la banque centrale marocaine prévoit une accélération de la croissance non agricole à 3,2% et sous l’hypothèse d’une campagne agricole normale et une participation de la valeur ajoutée de ce secteur à 10%, la croissance globale pourrait atteindre 4%.

Quand à l’inflation, elle continue à évoluer,selon la banque centrale, à des niveaux modérés. Elle devrait s’établir à 1,6% pour l’ensemble de l’année en cours et évoluer autour de 1,2% en 2017. Concernant le marché du travail, la situation au deuxième trimestre 2016 a été marquée par une perte nette d’emplois de 26.000 postes avec une baisse de 175.000 emplois dans le secteur agricole et des hausses de 70.000 postes dans les services, 41.000 postes dans le BTP et de 38.000 postes dans l’Industrie et l’Artisanat. Par ailleurs, et en dépit de la baisse des ventes des phosphates, les exportations devraient progresser de
2,3% en 2016, et de 3,2% en 2017 sous l’effet de la poursuite du dynamisme de la construction automobile. En tenant compte de la poursuite de la dynamique des transferts des marocains résidents à l’étrangers (+4,6% en 2016 et +4,7% en 2017) et d’une légère amélioration des recettes voyages (+3,7% en 2016 et 2% en 2017.) le déficit du compte courant a été révisé par la banque centrale et devrait s’établir à
1,9% du PIB en 2016 et à 1,2% en 2017. Enfin les réserves nettes devraient assurer la couverture de 7 mois et 6 jours d’importations de biens et services à fin 2016, et de 7 mois et 20 jours à fin 2017.
Source : Chambre de Commerce Franco-Arabe

Voir aussi :

Entreprises

Emplois

L’agenda

Annonceurs - Nos partenaires - Mentions légales - Qui sommes nous ? - Nous contacter
© 2005-2008 - Dubaifrance.com - tous droits réservés