France Moyen-Orient :  The french middle east business resource

Espace abonnés

Lettre d'information

Recherche

Version Français Version Anglaise

Actualités

office de tourisme d'abou dhabi

Médias/NTIC/Marketing/Sports

Sociétés

Outils

publié le 10 février 2018

Palestine : Le Qatar octroie une aide d’urgence de 9 millions de dollars pour la bande de Gaza

L’émir du Qatar a décidé d’octroyer une aide d’urgence de près de 10 millions de dollars pour la bande de Gaza. Au bord de l’implosion, l’étroite bande de terre sous blocus depuis plus de dix ans vit une situation humanitaire catastrophique.

Au cours d’un entretien téléphonique avec Ismael Haniyeh, chef du bureau politique du mouvement Hamas, l’émir du Qatar a annoncé sa décision d’apporter une aide financière d’urgence pour soulager les besoins de la population civile. Près de deux millions de personnes s’entassent dans la bande de Gaza dans des conditions de plus en plus dramatiques.

Du fait de cette surpopulation qui en fait l’un des endroits au monde les plus densément peuplés et du manque criant de matières premières et de produits de première nécessité, de nombreuses infrastructures du quotidien vivent au ralenti ou ont même du interrompre leurs services. Cette situation de pénurie a même touché un nombre important d’hôpitaux et de structures médicales. L’aide de Doha comprendra donc essentiellement des médicaments, des fournitures médicales, des produits alimentaires et du carburant pour l’exploitation des générateurs hospitaliers.

Au cours de l’entretien, l’émir Tamim ben Hamad al-Thani a assuré son homologue du soutien indéfectible de l’Etat du Qatar envers le peuple palestinien et lui a confirmé la poursuite des projets de reconstruction. L’émirat est en effet l’un des principaux bailleurs de fonds du territoire palestinien aux côtés de la Turquie et de l’Iran. De son côté, Ismael Haniyeh l’a remercié au nom du peuple palestinien pour les constants efforts du Qatar dans le soutien à la cause palestinienne et la reconstruction de Gaza.

Rappelons que l’étroite bande de terre est soumise à un blocus implacable de la part des autorités israéliennes et égyptiennes. De même, plusieurs pays arabes comme les Emirats arabes unis ou l’Arabie Saoudite ont récemment opté pour une réorientation stratégique de leurs priorités régionales, reléguant la question palestinienne à un problème secondaire. Récemment, des pourparlers entre les deux grandes factions palestiniennes (Hamas et Fatah) ont abouti à un accord de réconciliation au terme duquel la bande de Gaza devait être une nouvelle fois administrée par l’Autorité palestinienne. Cependant, de nouvelles divergences ont émergé rendant difficile sa mise en application.
Source : L’observatoire du Qatar

Voir aussi :

Entreprises

Emplois

Immobilier

L’agenda

Annonceurs - Nos partenaires - Mentions légales - Qui sommes nous ? - Nous contacter
© 2005-2008 - Dubaifrance.com - tous droits réservés